Bonjour, je m’appelle Jessica. Je suis une photographe aventurière et une éternelle rêveuse. Née en 1981, j’ai découvert la photographie 15 ans plus tard, en empruntant l’appareil photo de mon père. Timide, secrète et réservée de nature, à force de pratique j’ai pris conscience du fabuleux pouvoir émotionnel des images et de ce qu’elles pouvaient transmettre. Ma formation fut longtemps autodidacte jusqu'à ce que j'intègre l'école nationale supérieure de photographie à Arles.J'aime les chats, le café, le chocolat, les vieux appareils photo argentiques, la musique et le style vestimentaire des années 70, aller voir la mer et m’enivrer de ses embruns, écouter les gens me raconter leurs petites histoire personnelles, marcher pieds nus, lire … J’aime énormément de choses en réalité … Mais par dessus tout, j’aime voyager et photographier.

L’art de la récup : The lost gypsy gallery

  /  
24 juillet 2019

Nous sommes de plus en en plus nombreux sur terre,
et par conséquent nous produisons de plus en plus de déchets.
Si l’on se réfère aux statistiques, en France,
chaque personne jette en moyenne un kilo de déchets ménagers par jour. 
Ce qui revient à 360 kilos par an.
Cependant, certains déchets ne sont ni biodégradables, ni recyclables.
C’est par exemple le cas : des sacs plastiques, des sachets alimentaires, de la vaisselle, des miroirs, des produits cosmétiques, des CD et DVD, des jouets, du polystyrène, des ampoules à filament et halogènes.
Que deviennent ces déchets une fois triés ?
Ils sont généralement incinérés ou déposés à la décharge.

Et si la solution éco-responsable et ludique,
c’était de donner une nouvelle vie à nos déchets non recyclables ?
Etre artiste et écolo c’est possible, et cela s’appelle le recycl’art !
Le principe est simple, il s’agit de détourner des objets du quotidien,
dans le but de créer des oeuvres originales.
C’est le cas de Blair Somerville qui se définit lui même comme étant un «  mécanicien du recyclage ».
En 1999, il ouvre The Lost Gypsy Gallery, et depuis il ne cesse de remplir son bus et son jardin avec les drôles d’automates et les sculptures qu’il prend plaisir à créer.

The Lost Gypsy Gallery, c’est un endroit magique où l’on retrouve son âme d’enfant en actionnant des leviers, en appuyant sur des boutons, voire même en pédalant ou promenant nos doigts sur un étrange piano.
Si vous êtes de passage en Nouvelle Zélande, je ne peux que vous recommander de vous arrêter visiter ce surprenant théâtre des automates.
Attendez vous à passer un moment unique, à vous émerveiller, à vous amuser et à rire, car en plus d’être un bricoleur hors pair, Blair ne manque pas d’humour et le prouve dans beaucoup de ses créations.
Je vous laisse juger par vous même,
avec les quelques photos que j’ai pu réaliser là bas.


Infos pratiques :

L’entrée du bus est gratuite.
8 $ l’entrée du jardin / théatre

L’accès au bus est interdit aux enfants sans surveillance.
L’accès au jardin / théatre est interdit aux enfants ( même sous surveillance ).

Site internet : https://www.thelostgypsy.com/
Adresse : Papatowai Hwy, Papatowai 9586, Nouvelle-Zélande

Petit bonus :
Il y a un café sur place, super joliment décoré avec une guitare à disposition,
pour ceux qui ont une furieuse envie de gratter,
ainsi qu’un food truck qui propose des encas végétariens et des glaces à tomber par terre,
le tout servi avec beaucoup de sympathie et un beau sourire !

lost gypsy gallery
lost gypsy gallery
real fruit ice cream
VIEW & ADD COMMENTS +