Bonjour, je m’appelle Jessica. Je suis une photographe aventurière et une éternelle rêveuse. Née en 1981, j’ai découvert la photographie 15 ans plus tard, en empruntant l’appareil photo de mon père. Timide, secrète et réservée de nature, à force de pratique j’ai pris conscience du fabuleux pouvoir émotionnel des images et de ce qu’elles pouvaient transmettre. Ma formation fut longtemps autodidacte jusqu'à ce que j'intègre l'école nationale supérieure de photographie à Arles. J'aime les chats, le café, le chocolat, les vieux appareils photo argentiques, la musique et le style vestimentaire des années 70, aller voir la mer et m’enivrer de ses embruns, écouter les gens me raconter leurs petites histoire personnelles, marcher pieds nus, lire … J’aime énormément de choses en réalité … Mais par dessus tout, j’aime voyager et photographier.

Lanzarote, carnet de voyage

  /  
17 novembre 2019

Lanzarote est une des sept îles de l’archipel des Canaries.
C’est également la plus sauvage,
et elle est classée «  réserve de biosphère » par l’Unesco depuis 1993. 
En Mai 2019, je pars à la découverte de celle que l’on appelle «  la perle noire » et «  l’ île aux mille volcans »,
accompagnée de Cyrielle et Sébastien.


Premier coup d’oeil rapide depuis le hublot avant d’atterrir :
De la mer.
Des terres sombres contrastant avec les façades blanches des habitations.
Des étendues désertiques à perte de vue.
Et des volcans.
Je sens déjà que cet endroit va beaucoup me plaire ! 

Emerveillée, excitée, mon appareil photo argentique à la main,
et une boîte de Kodak Pro 100 dans mon sac,
je suis bien décidée à immortaliser les moindres recoins de ce petit paradis minéral, tout en nuances.  


6 mois plus tard, les pellicules sont enfin développées, scannées et traitées.
Je me décide à rédiger cet article,
afin de vous partager les images que j’ai pu réaliser,
et vous parler un peu de ce que j’ai apprécié.
Voici donc mon petit carnet de voyage sur Lanzarote

Que faire à Lanzarote ?



Sébastien et moi étions venus essentiellement pour travailler et faire des photos pour nos différents projets.
Mais bon, nous aurions été bien bêtes de pas en profiter un peu, hein ?
Alors, à part faire des photos et travailler, on a fait quoi ? 

On a vu la mer !

Normal, sur une île, me diriez vous ! ^^
Mais ceux qui me connaissent bien le savent:
Jamais je ne me lasse de voir la mer.

Caleton Blanco est une plage située au Nord ouest de l’île.
Alors … ça ne se voit pas tellement sur mes images ,
mais le sable est si blanc,
que je me sentais limite aveuglée,
malgré le temps gris et nuageux.
Très grande, très calme et plutôt sauvage,
il est très agréable de s’y promener.
Le contraste entre la pierre noire volcanique,
la végétation qui pousse par endroit ,
et le blanc du sable en font une plage unique en son genre.

Mais le plus clair de notre temps,
nous étions sur une plage pas très loin de Tinajo.
Une superbe plage de sable noir.
65 % des photos relatives à nos projets personnels ont été réalisées là bas.

On a pris de la hauteur !

Afin de pouvoir jouir des panoramas les plus fantastiques de l’île,
Nous n’avons pas eu peur de marcher, crapahuter et grimper le long des sentiers caillouteux.
Voici à quoi ressemble Lanzarote vue du haut :

Le mirador del Rio,
Situé à l’extrême nord de l’île,
Offre une très jolie vue sur l’île de la Graciosa.

Sébastien et moi sommes partis faire une randonnée photographique
dans un très joli endroit,
Il n’y avait personne à part nous deux.
Impossible de retrouver le lieu exact sur la carte.
De mémoire, c’était à l’extrême ouest,
pas très loin de la Santa.
On pouvait d’ailleurs apercevoir le village au loin.
Ce mélange de terres pourpres et brunes,
qui se jètent dans le bleu / vert de l’eau : Trop beau !

On a vu un Lac vert !

Charco de los Clicos est un ancien cratère,
situé sur la cote ouest de Lanzarote, près de Yaiza.
C’est un lieu très touristique et la visite dure 5/10 minutes.
Il n’y a pas grand chose à faire,
si ce n’est admirer le contraste spectaculaire entre le lagon vert,
le bleu de ciel, le mélange des sables noirs, blancs, pourpres
et le bleu de l’ocean.
Ca mérite le coup d’oeil.
Je vous conseille de le visiter à Marée basse.

On a flâné !

Ouais. Parce qu’on aime bien flâner et prendre le temps de la découverte.
Surtout quand chaque recoin est aussi beau et surprenant visuellement.

Mes 3 coups de coeur

Caldera Blanca

S’il y a un truc que vous devez absolument faire à Lanzarote :
c’est bien évidemment escalader un volcan !!!
Notre choix s’est porté sur Caldera Blanca.
Altitude : 461 m
Diamètre : 1 km
L’ascension n’est pas très difficile,
et la vue une fois arrivé en haut est juste … Wahou !

Le Parc National de Timanfaya

Ce site volcanique est un espace protégé de 5 107 hectares.
Egalement nommé ” Les montagnes de feu”,
c’est bien entendu l’activité la plus touristique de l’île.
Pour le visiter, une seule option possible : le bus touristique.
Ce qui veut dire : des gens qui se bousculent pour monter,
un parcours commenté au micro,
des enfants qui crient dans toutes les langues,
de la musique imposée pour créer un effet ” plus immersif ” …
Bref … tout ce que je déteste.
Impossible de sortir pour mettre le pied à terre,
le bus s’arrête à des endroits bien précis toutes les 5/10 minutes en moyenne.
Donc les seules photos possibles se font au travers d’une vitre ( sale ).
Néanmoins, cela reste un de mes coups de coeur,
car j’ai réussi à faire abstraction de tous les points négatifs,
pour juste kiffer le moment.
Parce que c’est beau. Vraiment.
On se croirait sur une autre planète.

Le jardin de Cactus

Situé à Teguise, ce jardin a été emménagé par l’artiste César Manrique.
Je n’en ai pas encore parlé jusque là, mais César Manrique est l’artiste emblématique de Lanzarote.
Créatif et écolo, c’est lui qui a décidé que toutes les habitations devaient être blanches pour contraster avec les terres volcaniques.
C’est également lui qui choisi de mêler l’art et nature pour emménager les 8 plus importantes attractions.
Pour faire court, tout le charme de Lanzarote, c’est grâce à lui.
Et en 1978, il reçoit le Prix mondial de l’écologie et du tourisme.
Retenez bien ce nom si vous décidez de visiter l’île,
car vous allez le voir partout.

Ce jardin est une de ses oeuvres, vous l’aurez compris !
Et si, comme moi, vous aimez les cactus , vous allez être servis !

CONSEILS ET INFOS PRATIQUES :

Combien de temps partir ?


Notre jour d’arrivée : 16 Mai 2019
Notre jour de départ : 22 mai 2019
Soyons honnête en ce qui concerne les jours d’arrivée et de départ :
Ce sont toujours des jours qui comptent pour du beurre, n’est ce pas ?
On est d’accord !
Donc, notre séjour aura au total duré 5 jours.
Ce qui, à mon sens, est largement suffisant pour une découverte assez approfondie de l’île.
Enfin … Si on oublie la bronzette sur la plage et qu’on a pas peur de bien bouger chaque jour.  

Budget :

Sans être bon marché, Lanzarote est une destination abordable.
Il est possible de trouver des vols pas trop cher depuis Paris, Lyon et Marseille si on ne s’y prend pas à la dernière minute
( entre 100 et 150 euros A/R environ sur EasyJet ).
Quelques prix au hasard:
Une pinte de bière locale : 2 €
Une bouteille d’eau : 0,60 €
Une miche de pain de 500 grammes : 1,10 €
Un plat du jour dans une petite brasserie : 12 €

Déplacements :


L’idéal est de louer une voiture, afin de pouvoir bouger tranquillement et  à son rythme.
Nous avons eu de grosses mésaventures avec l’agence de location qui nous a littéralement forcé à prendre une assurance supplémentaire, on a changé  de voiture le lendemain de notre arrivée car nous avions commandé une voiture tout terrain et l’agence nous avait refilé une Mercedes flambant neuve ….
Bref … C’est une histoire sans queue ni tête qui serait trop longue à expliquer ici.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner c’est de bien vérifier les avis des agences de location avant de choisir, et ceci même si vous passez par Carigami.
Cela vous évitera bien des désagréments. 

Logement :


L’île dispose de nombreux logements Airbnb pour tous les budgets.
Nous avions loué une villa à 99 euros la nuit pour nous 3 : La villa Tunera.
Certes, certains tableaux accrochés aux murs étaient un peu space et creepy,
mais les lits étaient confortables, la maison était propre, nous disposions de grands espaces,
d’une piscine, d’une grande terrasse et d’une cuisine d’été.
Bon … Ok … Je n’ai pas profité de la piscine
car il ne faisait pas très chaud pour la grande frileuse que je suis
et il y avait beaucoup de vent durant notre séjour.
Mais avec quelques degrés supplémentaires et sans vent … J’aurais volontiers fait trempette 

Que mettre dans ma valise ?


– De bonnes chaussures.
Le sol est dur et rocailleux,
évitez de porter des tongs en dehors de la plage.
– Un maillot de bain.
Les jolies plages ne manquent pas,
donc ce serait dommage de ne pas en profiter !
– Un coupe vent.
L’île est très exposée aux vents en toute saison,
donc prévoyez une bonne veste pour palier ça
si vous ne voulez pas attraper froid.

VIEW & ADD COMMENTS +